Service de renseignements en droit du travail :

 
 

▼ Nos services en département

 

 

L’utilisation des titres-restaurant est élargie jusqu’à fin 2023 et leur montant maximal d’utilisation est porté à 25 euros par jour

| Publié le 24 août 2022 | Dernière mise à jour le 30 septembre 2022

  • Envoyer a un ami
  • facebook twitter
Jusqu'à fin 2023, les titres-restaurant peuvent permettre l'achat de tout produit alimentaire non directement consommable. Le plafond journalier d'utilisation des titres-restaurant est porté à 25 euros à compter du 1er octobre 2022.

Par dérogation aux règles fixées à l’article L. 3262-1 du Code du travail, la loi n° 2022-1158 du 16 août 2022 portant mesures d’urgence pour la protection du pouvoir d’achat (article 6) autorise temporairement l’utilisation des titres-restaurant pour acquitter en tout ou en partie le prix de tout produit alimentaire, qu’il soit ou non directement consommable.

Outre le règlement de la consommation du repas ou l’achat de préparations alimentaires directement consommables (tels les plats cuisinés, les salades préparées, les sandwichs ou encore les fruits et légumes, les produits laitiers...), le titre-restaurant peut ainsi servir à payer tout type de denrées alimentaires (pâtes, légumes secs, œufs, riz, farine, huile, viandes et poissons non transformés, boissons, etc.).

Cette mesure exceptionnelle s’applique jusqu’au 31 décembre 2023.

Les titres-restaurant peuvent être utilisés auprès des restaurateurs, des hôteliers-restaurateurs, des commerces d’alimentation générale, des magasins de la grande distribution, des détaillants en fruits et légumes, des boulangers, des pâtissiers, des bouchers, des charcutiers, des traiteurs, des poissonniers...


Le décret n° 2022-1266 du 29 septembre 2022 a augmenté de 19 à 25 euros le montant maximal journalier d’utilisation des titres-restaurant à compter du 1er octobre 2022.